dimanche 16 juin 2013

au milieu de la foule indifférente !

A midi

quatre souliers traînent
poussiéreux sur la plage
deux jupes par terre
crasseuses!

Ah 

le ciel est pur
ce matin
les amandiers en fleur
leur sourient
la mer est si attirante
en
ce dimanche ensoleillé

et puis 

les deux petites mendiantes
les deux petites Roms

ce matin sont lassées des rebuffades
des habitants
de cette station balnéaire
des nons de la tête
ce matin
des cris
des insultes
des gifles habituelles
ce matin

veulent tout bonnement ce dimanche
jouir du jour du Seigneur
ne plus mendier
s'amuser
avec le sable
se détendre
s'asperger d'eau
jouer avec les coquillages 

candides

elles veulent 
malgré tout
malgré tous
elles veulent

être des enfants

Ah

maintenant
la mer les lave
les purifie 
les embellit
les peigne

et
les vagues les bercent
tendrement
les sirènes chantent 
leur racontent 

des histoires merveilleuses!


Ah

 Neptune les habille
de robes d'étoiles de mer
et dans leurs cheveux brillent 

maintenant

diadèmes algues et nacres roses......



A midi  

impassible


la mer  

roule 
quatre souliers 
roule
deux jupes 
roule
deux enfantes 





au milieu de la foule indifférente !

1 commentaire:

  1. @YDENISDELAPORTE

    Sur une plage italienne s'étaient noyées deux fillettes Roms un dimanche et personne n'avait bougé! D'où ce poème

    http://yves-denisdelaporte.blogspot.fr/2013/06/a-midi-impassible-la-mer-roule-quatre.html …

    RépondreSupprimer