vendredi 28 juin 2013

Rimbaud Académicien!

Le jeune homme
prépare ses valises

lentement mais sûrement

plie ses affaires
les range

délicatement

se regarde dans le miroir
maniaquement

il est encore plus beau
les cheveux coupés

pense sa maman

en le caressant du regard!

Arthur

quitte

la Muse
sans regret
la Poésie

sa ville suprêmement idiote
il ricane

et il rit

fini le génie du bien et du mal

il va

se ranger

travailler

connaître la vraie vie

et il ironise

adieu ami blond
adieu Apollon!

Ah

l'aventure
en Ethiopie
la fortune
en Arabie

une femme
peut être

l'attendent

et il range
ses cahiers
Poète studieux
et il ordonne ses papiers!

Arthur
une lettre pour toi

la mère lui transmet
le courrier

bah
Banville

ouvre la!
supplie la mère

trop tard
maintenant

hausse les épaules
Arthur

et il range le courrier
agressivement
dans son bureau

la Poésie c'est fini

et il ironise

adieu Parnasse
adieu Poésie!

Ah

il part pour Marseille
et en attendant
le train

Arthur savoure
l'automne

la lumière de 18H qui veloute

les corps
les âmes

il aurait déjà composé
un poème

sur ce sujet

tout de suite

s'il avait un crayon à sa disposition
s'il en avait envie

mais bah

je ne m'occupe plus de ça!

(bruit du sable du temps)

La mère ferme les yeux
regarde une dernière fois

les yeux à l'iris bleu clair
figés
éternellement

lève le drap

Arthur est mort hier

pendant dix ans
il aura au moins vécu

se rassure-t-elle

et elle regarde

ce visage d'homme
cette barbe rousse

et elle pleure tout en rangeant les papiers

et elle tombe sur ce courrier
jamais ouvert
de Banville

qu'y avait-il dans ce courrier?

Et elle hésite
et la Mère se décide

ouvre

et s'asseoit pour mieux pleurer!

Le Poète

Mentor

se proposait
d'appuyer

son Arthur

pour un fauteuil d'Académicien

il suffisait juste de renvoyer ce courrier déjà préparé

Arthur aurait eu une belle position

comme
Banville

il aurait eu l'aisance financière
qui permet

la création
la vie poétique

et elle se lamente

matérialiste

et elle crie

Rimbaud serait encore en vie!

(bruit de pleurs)

mais un fantôme malicieux

console ses larmes

remue les rideaux
météore
lui souffle

ironique

Rimbaud serait-il resté alors
Rimbaud

Rimbaud Académicien!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire