lundi 1 juillet 2013

Rule Britannia

Je
vous

salue

humblement

ce matin

mes
7
candidats,

mes
7
confrères,

mes
7
coPrétendants :

M. Michel Carassou
M. Michael Edwards
M. Olivier Mathieu
M. Thierry de Montbrial
M. Patrick Poivre d'Arvor
Mme Isaline Rémy
M. Joël Vergnhes


à l'élection REMY!

O

je suis
si désolé

de ne pas pouvoir y participer

avec vous

mes mignons

mais
l'Académie
ne m'a pas autorisé

à briguer
deux fauteuils

en même temps!

La vilaine!

Mes voeux
donc

vous accompagnent tous!

Objectivement!

Je vous aime tous!

Mais si j'étais Académicien

je le dis

ouvertement

je voterais

pour Michael Edward!

Pardonnez-moi
gentils!

Pas
pour

vos mérites

ni

pour vos valeurs

ni même
pour vos oeuvres

respectifs

non

je suis injuste


pour lui


je reconnais

je suis subjectif


pour lui


rien que de

l'imaginer

être joué

rien que de

l'entendre

par les tambours

être
roulé

Quai Conti

mon suffrage

irait
pour lui

exclusivement


et déjà
je
le fredonne

cet air


tout

en

jouant à Scotland Yard

ou

en

lisant la Marque Jaune


et tant pis pour Zemmour

je suis un traître

et tant pis pour la Belgique

j'aime pourtant le Brabant

et tant pis pour la Bretagne

et ses korrigans

mais

j'adore

trop

je frémis tant

je vole

libre

sur les flots


à bas les Tyrans


je me décide

pour toi


Michael Edwards


enfin

surtout

pour lui

-je suis lucide!-



l'air qui fait tomber les Tyrans


Rule Britannia

Poète!

3 commentaires:

  1. @YDENISDELAPORTE

    @adriendlpbr L'air qui fait tomber les Tyrans méritait un poème! Rule Britannia! YVES-DENIS DELAPORTE: Rule Britannia!

    WATERLOO


    Rule Britannia
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rule,_Britannia!


    When Britain first at Heav'n's command
    Arose from out the azure main; (bis)
    This was the charter, the charter of the land,
    And guardian angels sang this strain;
    Rule, Britannia! Britannia, rule the waves:
    Britons never, never, never shall be slaves.
    The nations not so blest as thee,
    Shall in their turns to tyrants fall;
    While thou shalt flourish great and free,
    The dread and envy of them all.
    Rule, Britannia! Britannia, rule the waves:
    Britons never, never, never shall be slaves.
    Still more majestic shalt thou rise,
    More dreadful from each foreign stroke;
    As the loud blast that tears the skies,
    Serves but to root thy native oak.
    Rule, Britannia! Britannia, rule the waves:
    Britons never, never, never shall be slaves.
    Thee haughty tyrants ne'er shall tame,
    All their attempts to bend thee down
    Will but arouse thy generous flame;
    But work their woe, and thy renown.
    Rule, Britannia! Britannia, rule the waves:
    Britons never, never, never shall be slaves.
    To thee belongs the rural reign;
    Thy cities shall with commerce shine;
    All thine shall be the subject main,
    And every shore it circles thine.
    Rule, Britannia! Britannia, rule the waves:
    Britons never, never, never shall be slaves.
    The Muses, still with freedom found,
    Shall to thy happy coast repair;
    Blest Isle! With matchless beauty crowned,
    And manly hearts to guide the fair.
    Rule, Britannia! Britannia, rule the waves:
    Britons never, never, never shall be slaves

    RépondreSupprimer

  2. Rule Britannia - Last Night of the Proms 2009

    http://www.youtube.com/watch?v=rB5Nbp_gmgQ

    RépondreSupprimer
  3. @YDENISDELAPORTE


    @adriendlpbr

    Toutes les villes en France doivent avoir une rue Waterloo pour fêter la défaite du Tyran NAPOLEON

    RépondreSupprimer