mardi 28 janvier 2014

à l'ombre des pommiers candides de Trierweiler!

Ami

laisse là tes occupations

ami

viens
 vite
accompagne-moi

dans mes aventures

et

 tout de suite

prends
ami
ta musette
prends
ami
ta canne
prends
ami
ton sac
prends
ami
ton manteau

pas de temps à perdre

et

ami

ne te repose pas
marche
pas de répit
ami
marche

c'est si agréable
 de voir
la Sarre
 en bas
la Moselle
en haut
le ciel bleu
en haut
les nuages boussoles
là bas
les vignes
prospères
si près


et

enfin

ami

repose-toi
au bord du chemin
repose-toi

avec moi

contemple
ami
admire

les  jolis pommiers en fleurs

en fin de promenade

avec moi

tout rosés
de  la rosée
tout bleutés
de  la pluie de midi
tout violacés
du  coucher de soleil

tout candides


un jour

ils feront
des pommes, le si bon cidre de Trèves
que l'on boit en chantant
pour oublier
le temps
des pommes, le si bon cidre de Trèves
 que l'on boit en riant

les  pommiers candides de Trierweiler!

le jus de pomme
que l'on boit en pleurant

un jour

ils feront

 près d'une ruine romaine

des bons souvenirs
que l'on rédige
 un jour
le coeur lourd
et
la larme facile


 un poème

 bercé

par

le chant d'Apollon

à l'ombre des pommiers candides  de Trierweiler!








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire