lundi 23 juin 2014

Loins de tout souci


Il est un petit village,
Paisible
Tout près de Paris
Loin du tumulte
Paisible..

Il est un petit coin
Paisible
Tout près de Paris
Loin de tout tumulte
Paisible…

Il est un petit cimetière
Paisible
Tout près de Paris
  Loin du tumulte
Paisible…


Loins de tout souci

Y dorment
A jamais
Retrouvés
Le fils
A jamais
Liés
La Mère

Loins de tout souci

Y sommeillent
A jamais
Attendant le réveil
Le Fils et la Mère
Y sommeillent
A jamais
Attendant le réveil

Loins de tout souci

Et les roulements de tambour du Jugement dernier

Et laissons les dormir
A l’ombre des roses blanches et rouges
Et laissons les sommeiller
Et
Rêver
 Et attendre


 le son de la Trompette du Jugement dernier..


 Et laissons les morts
Ensemble
Le fils
Loins de tout souci
La mère
Ensemble
 Loins de tout souci

Et quittons-les

Et

Repartons...

Et au passage

Maudissons

Ces damnées pointes de la barrière de l’enceinte du cimetière

toujours menaçantes

Qui rougeoient
sanglantes
toujours
insensibles
Au soleil couchant

Ces damnés barreaux mortels

toujours menaçants

toujours
 trop
insensibles


Loins de tout souci!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire