dimanche 7 septembre 2014

tel

Mes

quatorze

reines noires

enrobées  de bleu nuit



mes

quatorze

filantes de chagrin

araignées

au plafond





mes

éplorées

quatorze

 veuves

empattées de l'aube



me chantent

tristes

chaque matin

 l'âme


bagatelles



me chantent

mélancoliques

chaque matin


une jolie chanson

tarentelle



me chantent

sinistres

chaque matin

un   air gracieux

tel

quatorze

quatorze

 quatorze fois

tel

dans leurs toiles

pour moi
rien que pour moi
seulement pour moi

tel

dans ma toile

tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel

et j'en pleure de joie

pauvre sourd
sur mon piano
 pauvre musicien
 en les accompagnant
dans leurs divagations
 sur mon clavier
 de mes notes

Pour Elise

je l'ai nommé

ce morceau poison

tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel
tel


heureux Beethoven!  










1 commentaire:

  1. Für Elise (Piano version)

    https://www.youtube.com/watch?v=_mVW8tgGY_w

    RépondreSupprimer