jeudi 15 janvier 2015

Ripou Apollon !



La nuit


Gavé de tripoux


Je m’endors

Et

Je m’envole

Et

Je rêve

Chouchou d’Apollon…


Et

Souvent

Je reviens

Hibou
Mi-triste
Hibou
Mi-gai

Hiboux de nuit

A Levallois-Perret !


Et je pleure

Le 27, Rue Cavé

N’existe plus

Que des souvenirs

Joujoux cassés

Le 27, Rue Cavé est mort!



Et je pleure


Les années sont passées si vite

Trop vite

 Sinistres poux…


Et je regarde

Du haut du balcon

En face

Philippe n’est plus marionnettiste !

Las !


Et le sol

En bas

 Est toujours

Jonché

De cailloux  gris

Mon genou en est toujours ensanglanté 

Las !

 Et je ris !

Et je vois à la place de cet immeuble gris

Pousser et s’élever

Des bijoux d’amandiers

Aux fleurs aussi candides que des choux à la crème

Et des orangers

Et des cédratiers

Et des citronniers

Comme à Menton

Un joli parc à Levallois

A la place du 27, Rue Cavé

Et je m’extasie

Un joli Manderley

Dont j’en suis l’heureuse  Daphné Du Maurier

Et je me réveille toujours alors là…

Ripou Apollon !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire