mardi 23 juin 2015

Gaudeamus igitur !



Ah
Ce matin
Il fulmine
Ce matin
Il est en rage
Et il en pleure
De colère
Qui a pu se tromper ?
Qui a pu tromper
Sa vigilance ?
Un apprenti étourdi ?
Un démon malicieux ?
Un farfadet qui n'a pas eu son gruau ?
Une erreur de sa part  ?
Pas de quoi se réjouir !
Pas de quoi rire !

L’éditeur en maudit tous les saints !

Et il se met au piano
Et il essaie la mélodie
Rien à voir avec l'air  originel de la chanson..
D’où vient cet air
Cet air solennel
Cet hymne religieux ?
Rien à voir avec le texte de la chanson
Trop rapide au départ
Trop lent à la fin de chaque strophe

Et le théologien en pleure dans la soupe

Le texte est païen et stoïcien
L’air est d’église
Dialectique…

Les étudiants vont rire
La Faculté va sévir
Le pauvre homme se désole
Lui qui collectionne
Les airs estudiantins
Comme les Frères Grimm
Les contes
Il est ridiculisé
Maudit destin…

Son œuvre est ratée
Et il entend les quolibets
Et les accusations de blasphème

Et il se remet au piano..

Pourtant la mélodie se retient bien
Et il se prend à fredonner
Cet air qui endigue la jeunesse
Quand l’on est vieux
Un air qui revendique la vieillesse
Quand l’on est jeune
Et il oublie son chagrin
Et il reprend et reprend et reprend
Sa chanson
Et il en est content
En fait
Et
Avec lui
Fredonnons
Avec
Christian Wilhelm KINDLEBEN
Reprenons tous en cœur
Et
Réjouissons-nous
Sa chanson passe les siècles
Et les frontières
Et les âges !

La vie est brève…Pleurons, rions et vivons

 Gaudeamus igitur !

 

(De brevitate vitae)

Gaudeamus igitur
iuvenes dum sumus.
Post iucundam iuventutem
post molestam senectutem
nos habebit humus
Ubi sunt qui ante nos
in mundo fuere?
Vadite ad superos
transite in inferos
hos si vis videre.
Vita nostra brevis est
brevi finietur.
Venit mors velociter
rapit nos atrociter
nemini parcetur.
Vivat academia!
Vivant professores!
Vivat membrum quodlibet;
vivant membra quaelibet;
semper sint in flore.
Vivant omnes virgines
faciles, formosae.
Vivant et mulieres
tenerae, amabiles,
bonae, laboriosae.
Vivat et res publica
et qui illam regit.
Vivat nostra civitas,
maecenatum caritas
quae nos hic protegit.
Pereat tristitia,
pereant osores.
Pereat diabolus,
quivis antiburschius
atque irrisores.

2 commentaires:

  1. Gaudeamus Igitur

    https://youtu.be/aLUKfU2AOBY

    via @YouTube


    @ADRIENDLPBR @FRANCKABR @PIER2KAN @OLIVIERSTROH

    RépondreSupprimer
  2. Christian Wilhelm Kindleben
    https://de.wikipedia.org/wiki/Christian_Wilhelm_Kindleben …

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaudeamus_igitur …

    @YouTube @AdrienDLPBR @Franckabr @pier2kan @OlivierStroh
    0 Retweet 0 favoris

    RépondreSupprimer