jeudi 3 septembre 2015

Ce n'est qu'un au revoir mes frères !



Autour du feu
Nous avons chanté la même chanson
Dans le bus
Nous avons chanté la même chanson
 Avant le départ
Nous avons chanté la même chanson
En y croyant
En espérant
En rêvant
Une dernière fois

Nous avons chanté la même chanson

En ressassant les paroles
Sans fin
En riant
Ou en dissimulant les larmes
En trébuchant
A chaque mot


Nous avons chanté la même chanson

En entonnant de plus en plus fort
Le refrain
Pour  narguer
Dans
Vingt
Trente
Quarante
Ans
Le train du temps
Et nous avions bien raison

Nous avons chanté la même chanson

En quittant le château du Haut-Kœnigsbourg
En laissant
Rien
Et
Tout
A la fois
Derrière nous
 En quittant la Chapelle d’Abondance

 Nous avons chanté la même chanson


En lançant nos bérets
En l'air
Ou des boules de neige
Sur le bonhomme de neige
En délaçant
Nos bottes

Nous avons chanté la même chanson

Et nous la chanterons
Gaiement
Un jour
Avec Charon
Le cœur lourd
La larme facile
Proche du rire 
Et nous la chanterons
Avec les anges
Au Paradis ou en enfer ou au Purgatoire
Ou avec les atomes
Toujours
Avec Apollon

Dans une dernière farandole



Ce n'est qu'un au revoir mes frères !


5 commentaires:



  1. Chant des adieux (Ce n'est qu'un au-revoir)

    Paroles: Père Jacques Sevin.

    Musique: Musique traditionnelle écossaise

    Faut-il nous quitter sans espoir,
    Sans espoir de retour,
    Faut-il nous quitter sans espoir
    De nous revoir un jour

    Refrain
    Ce n'est qu'un au-revoir, mes frères
    Ce n'est qu'un au-revoir
    Oui, nous nous reverrons, mes frères,
    Ce n'est qu'un au-revoir

    Formons de nos mains qui s'enlacent
    Au déclin de ce jour,
    Formons de nos mains qui s'enlacent
    Une chaîne d'amour.

    Unis par cette douce chaîne
    Tous, en ce même lieu,
    Unis par cette douce chaîne
    Ne faisons point d'adieu.

    Car Dieu qui nous voit tous ensemble
    Et qui va nous bénir,
    Car Dieu qui nous voit tous ensemble
    Saura nous réunir.

    ou

    Car l'idéal qui nous rassemble
    Vivra dans l'avenir
    Car l'idéal qui nous rassemble
    Saura nous réunir.

    RépondreSupprimer


  2. Ce n'est qu'un au revoir.mp4
    https://www.youtube.com/watch?v=tMywBDd8-QI

    AULD LANG SYNE ~ Royal Scots Dragoon Guards.
    https://www.youtube.com/watch?v=to1xT93IlUI

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est qu'un au revoir Charlie !

    AULD LANG SYNE

    https://www.youtube.com/watch?v=to1xT93IlUI


    @AdrienDLPBR @franck_abr @OlivierStroh @pier2kan

    RépondreSupprimer
  4. Should auld acquaintance be forgot
    And never brought to mind?
    Should auld acquaintance be forgot
    And days of auld lang syne?

    Refrain
    For auld lang syne, my dear
    For auld lang syne
    We'll take a cup o'kindness yet
    For auld lang syne

    We twa hae run about the braes
    And pou'd the gowans fine
    But we've wander'd mony a weary fitt
    Sin' auld lang syne.

    We twa hae paidl'd in the burn
    Frae morning sun till dine
    But seas between us braid hae roar'd
    Sin' auld lang syne.

    And there's a hand, my trusty feire
    And gie's a hand o' thine
    And we'll tak a right gude-willie waught
    For auld lang syne.

    And surely ye'll be your pint-stowp
    And surely I'll be mine
    And we'll tak a cup o'kindness yet
    For auld lang syne.

    RépondreSupprimer
  5. Faut-il oublier les amis
    ne pas s'en souvenir ?
    Faut-il oublier les amis
    les jours du temps passé ?

    Refrain
    Les jours du temps passé, ami
    les jours du temps passé
    Buvons ensemble à la tendresse
    aux jours du temps passé.

    Nous avons voyagé tous deux
    chaque jour d’un cœur léger
    Tours et détours un long chemin
    depuis le temps passé.

    Nous avons galéré tous deux
    du lever au coucher
    Océans nous ont séparés
    depuis le temps passé

    Voici ma main ami fidèle
    donne ta main à l'amitié
    Et nous boirons encore longtemps
    aux jours du temps passé.

    Et tu offres le premier verre
    et j'offre ma tournée
    Buvons ensemble à la tendresse
    aux jours du temps passé.

    RépondreSupprimer