mercredi 14 octobre 2015

Achille Fils de Pélée



Le vieillard
 Aveugle de naissance
Et le jeune homme
Muet
Qui le guide
Sont arrivés dans la  petite cité

Ce soir d’octobre

Aussi poussiéreux
Que des feuilles de laurier

Et le roi
Les a invités
Devoir d’hospitalité
Et le roi
Les a reçus
Comme des rois
Ou
Des dieux…

Superstition ou générosité naturelle !

Buffet plantureux
Moutons égorgés
Fruits et miel

Le repas a été magnifique !

Et ils ont discuté…

Le roi
Antique
Leur a raconté
Son étrange destin
Sa mère
Enceinte
A consulté la pythie

Ou mourir jeune
Dans la gloire
Ou vieillir
Dans l’obscurité
Commune

A dit Apollon Loxias

Et le roi a choisi
Et il a refusé la gloire
Et il a dédaigné les armes
Menant son peuple
A une prospérité
Médiocre
A un bonheur  
Pour tous
Frugal
Sacrifiant sa gloire...


Et le roi
Ce soir
 Parle et parle
Dans la fraicheur d’une soirée d’octobre
Pleure
Et se confie
A ses hôtes !

La vieillesse lui pèse !
Ah mourir
Jeune
Héros
Être chanté de siècle en siècle
Las…

Le temps ne se rattrape jamais !

Ah

Roi
Ne pleure pas
Nous ne sommes ni des dieux ni des rois
Certes
Nous sommes bien plus puissants
Nous sommes poètes
Malgré notre misère
Nous sommes riches
Et nous allons te remercier
Pour ta générosité
Et nous allons te chanter jeune
Et nous allons te chanter intrépide
Et nous allons te chanter sanguinaire
Mais aussi généreux
Et bon fils
Et prompt à la pitié
Et les siècles garderont ton nom…

L’aveugle a parlé
Et en s’adressant au jeune homme

Homère

Note le nom de notre hôte
Celui qui nous a reçus
Comme des dieux
Pour lui
Nous allons rattraper le temps...

Le roi a répondu

Achille
Fils de Pélée
 Est mon nom…

Et Apollon a souri !

1 commentaire:

  1. Sur Hunting high and low

    https://www.youtube.com/watch?v=mPAzwUhXnzs

    je composais ce poème .

    RépondreSupprimer