lundi 4 janvier 2016

Skrik



Skrik

Si proche
Un bruit
Un Bleu-noir

Un  cri…

Skrik


Un rouge sang
Et puis plus rien
Que le silence
Sur le fjord
De la désolation
Sur Ekberg

Un cri…

Skrik



Que la déploration
Là bas
Un volcan
Qui explose
Et qui tue
En Indonésie
Si loin
Des populations
Un volcan Dieu

Un cri…

Skrik

Qu’un peintre
Élu
Qui se tient
Les oreilles
Entre les deux mains
Impuissant
Secours
Impuissant
A secourir
Impuissant
Sauf dans son art
Langues de feu
Providentielles

Qu'un  Edvard Munch

Le cri…

Skrik

2 commentaires:

  1. Le Cri
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Cri#Description


    Edvard Munch
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Edvard_Munch

    RépondreSupprimer
  2. Munch

    « Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. »

    RépondreSupprimer