lundi 29 février 2016

Lacets délaissés délacés !

Lacets délaissés lassés
 Lacets délacés lassés 

Assez...

 Lacets délaissés lacés
 Lacets délacés lacés

 Assez...

Lacets délaissés délacés !

Du moins en Poésie..

Artiste !

Diamètre au cordeau
Génial
Au millimètre
Parfait

 Applaudit le Critique

Corbeau

Tandis
Qu'au sol atterré
Pleure
Moineau abattu
 Le patineur


 Artiste !

vendredi 12 février 2016

Dans mon Pouet Pouet

                                      

Dans mon Pouet Pouet



Chiffres

 Toujours varient toujours varient

Mais

Couleur verte


Toujours


A la fin

Toujours



Verte


Reste..

jeudi 11 février 2016

Soupape….

Dans ma marmite  
J’ai mis

Des vers
Du cognac
Des fruits de la  passion

Dans ma casserole
J’ai mélangé

Du lard
Des larmes
Des pommes

Dans mon autocuiseur
J’ai placé

Des ris
Du veau
Du riz

 Dans ma cocotte-minute

Tout chauffe
Tout cuit
Tout bout

Dans ma cocotte-minute

Tout est tension 

Dans ma cocotte-minute

Apollon me vaporise

Attention

Poète

Soupape….

lundi 8 février 2016

Tartine, tartône



Samedi matin
Tartine, tartône
Devant le  beurre dur
Tartine, tartône
Devant ma biscotte
Tartine, tartône

Que faire ?

Tartine, tartône
Attendre…

Tartine, tartône
Tout à l’heure
Tartine, tartône
Avec de la confiture
 Tartine, tartône
Ou avec du miel
Tartine, tartône
J’étalerai
Tartine, tartône
Sur la biscotte 
Tartine, tartône
Mon beurre doux
Tartine, tartône
Et je tremperai le tout
Tartine, tartône
Dans du café fumant…

Tiens le prunier  
Fleurit
Depuis ce matin…


Tartine, tartône
Je croque
Heureux
Tartine, tartône
-C’est bientôt le Printemps…
Tartine, tartône
Mon beurre ramolli

Tartine, tartône!
  

A Collodi



A Collodi
A la foire colorée
Le violoniste
S’anime
Avec son violon
A la foire bigarrée
Le violon
S’anime
Avec son violoniste
A la foire animée
A Collodi…

Et l’enfant regarde
Avec attention
Le manège
De l’homme et de l’instrument de bois

Et son oncle lui  murmure

Et encore ce n’est pas un Stradivarius !

Un stradivarius ?

Oui 
Réplique l'oncle 

L’on prétend que ce violon de Crémone est hanté
Par l’âme de son luthier
Qu'il versait son sang pour  le rendre vivant
La nuit
Au dessus de l'instrument

Oui l’on prétend que le stradivarius est vivant et bien vivant
Qu’il donne la vie à son joueur
Que c'est un violon maudit 
Qui ensorcelle son joueur  !

Bah ce ne sont que contes et sornettes
Pour effrayer les  enfants !

A la veillée
N’écoute jamais ceux qui te raconteront
Ce genre de bêtise

Ne sois pas leur marionnette 
 
C’est le violoniste qui anime, pas le violon…



A Collodi
A la foire colorée
Le violoniste
S’anime
Avec son violon
A la foire bigarrée
Le violon
S’anime
Avec son violoniste
A la foire animée
A Collodi…


Et l’enfant écoute avec attention
Son oncle
Et observe avec passion
Le violoniste
Et son morceau de bois

Et il pense déjà
Que son oncle a bien tort

Le violon n’est pas une matière morte
Si l'on a la foi
Le morceau de bois n'est pas une matière morte 
Si l'on y croit
Le violon est vivant
Si  l'on le pense
 Le morceau de bois est vivant

Si l'on l'écrit.

 « Il était une fois... — Un Roi ! s'écrieront aussitôt mes petits lecteurs. Non, les enfants, vous vous trompez. Il était une fois un morceau de bois »






A Collodi
A la foire colorée
Le violoniste
S’anime
Avec son violon
A la foire bigarrée
Le violon
S’anime
Avec son violoniste
A la foire animée
A Collodi…
 
 



jeudi 4 février 2016

Avec l’œillet du Poète …



Ils ont fusillé hier
L’hostie, la Bible, les images saintes et la Vierge

A tour de rôle

 Dans l’Espagne qui pleure ses enfants morts

Ils ont fusillé hier
Les livres de Diderot, Montesquieu et  Rousseau

Dans l’Espagne qui pleure ses enfants meurtriers


A tour de rôle…

Ils ont fusillé
L’homme, la veuve et l’orphelin

Dans l’Espagne qui pleure ses enfants morts

A tour de rôle

Ils ont massacré des villages entiers

Dans l’Espagne qui pleure ses enfants meurtriers


A tour de rôle…


Les populations ont fui

Dans l’Espagne qui pleure ses enfants morts


A tour de rôle

Les mères pleurent
Les fils pleurent
Les enfants pleurent

Dans l’Espagne qui pleure ses enfants meurtriers

A tour de rôle…

Et pourtant
Toujours
L’espoir survit
Chacun espère
Malgré la dictature
Dans l’Espagne qui panse ses plaies
Un jour l’Espagne renaitra
Avec le printemps
Dans l’Espagne des œillets blancs
Avec le Roi des oeillets
Un jour l’Espagne renaitra
Avec le printemps
Dans l’Espagne des œillets rouges
Avec le Roi des œillets

Avec l’œillet du  Poète …

mercredi 3 février 2016

goût de cendre



Un jour
Inspiré
Il a laissé un morceau de viande crue
Par mégarde
Sanguinolent
Dans le feu
Tomber
Et l’a ensuite
Grésillant
Dégouté
Ce morceau plein de cendres
Gouter  …Plaisir...


Et depuis

Il ne pense plus qu’à conquérir et détruire
Et ordonner
Et bâtir des cités
Et  fonder des empires
Et proclamer des lois
Et massacrer
Et consommer

Et …

Et depuis il a toujours ce goût de cendre !

mardi 2 février 2016

Gentil orpailleur !

Crible-moi, dans ton tamis

Trie mes grains, secoue-moi

Dans la batée, obtiens-moi

Dans ton ciel étoilé,  je t'attends

Paillettes

Gentil orpailleur !

Sans cesse !


Jeune Samuel
Écoute
Jeune Samuel
Écoute
Jeune Samuel
Écoute-moi

Si un jour le Seigneur t’appelle
Prends tes jambes à ton cou
Fuis
Pars
Ne reste pas…

Pleurait sans cesse  Eli !

Jeune Samuel
Écoute
Jeune Samuel
Écoute
Jeune Samuel
Écoute-moi

Sans cesse
Il va occuper ta vie
 Sans cesse
Tu verras
Samuel
Tu vas pleurer
Sans cesse
Tu vas errer
De ville en ville
Sans cesse
Tu seras banni
Sans cesse
Et personne ne voudra t’écouter
Maudit Juge
Samuel
Tu verras
Sans cesse
Tous se détourneront  de toi
Sans cesse
La veuve crachera
A ton passage 
 Sans cesse
Et l’orphelin
Te maudira
Sans cesse…


Pleurait sans cesse  Eli !




Jeune Samuel
Écoute
Jeune Samuel
Écoute
Jeune Samuel
Écoute-moi

 Sans cesse
Il va prendre ta vie
Sans cesse 
Il en façonnera
 Sans cesse
Une arme ou un vase d’argile ou une pierre ou un projectile
 Sans cesse 
Tu ne seras plus maitre  de toi
Sans cesse 
Tu erreras
Hanté de visions
 Sans cesse 
Tu verras des villes et des royaumes
A la vitesse du temps de Dieu
Naitre, prospérer et s’effondrer
 Sans cesse 
Tu entendras les cris des damnés
 Sans cesse 
Tu sentiras le sang 
 Sans cesse 
Et tu maudiras ce moment où il t’appelé

 Sans cesse...


Ne te voue pas à lui

Ne te lève pas quand il t’appellera...


Pleurait sans cesse  Eli !



Jeune Samuel
Écoute
Jeune Samuel
Écoute
Jeune Samuel
Écoute-moi…

Et 
 Sans cesse
Samuel n’écoutait plus son Maitre
Pérorer
Et il attendait l’appel du Seigneur
 Sans cesse 
Déjà avec impatience
Chaque nuit 
 Sans cesse
Et il se voyait déjà
Voué
 Sans cesse 
Dans l’aube naissante
Au soleil du matin
 Sans cesse
Entre les amandiers en fleur
Sa harpe à la main
Au soleil levant
Plein de lumière
Dans les cheveux

Prophétiser
 Sans cesse

Juger
 Sans cesse

Chanter 
 Sans cesse

Sans cesse!

lundi 1 février 2016

L' immortelle

Dans le cimetière
Où le temps efface tout

 Persiste
 Toujours

 L' immortelle

 Tenace
Au coin d'un ami💝