lundi 8 février 2016

A Collodi



A Collodi
A la foire colorée
Le violoniste
S’anime
Avec son violon
A la foire bigarrée
Le violon
S’anime
Avec son violoniste
A la foire animée
A Collodi…

Et l’enfant regarde
Avec attention
Le manège
De l’homme et de l’instrument de bois

Et son oncle lui  murmure

Et encore ce n’est pas un Stradivarius !

Un stradivarius ?

Oui 
Réplique l'oncle 

L’on prétend que ce violon de Crémone est hanté
Par l’âme de son luthier
Qu'il versait son sang pour  le rendre vivant
La nuit
Au dessus de l'instrument

Oui l’on prétend que le stradivarius est vivant et bien vivant
Qu’il donne la vie à son joueur
Que c'est un violon maudit 
Qui ensorcelle son joueur  !

Bah ce ne sont que contes et sornettes
Pour effrayer les  enfants !

A la veillée
N’écoute jamais ceux qui te raconteront
Ce genre de bêtise

Ne sois pas leur marionnette 
 
C’est le violoniste qui anime, pas le violon…



A Collodi
A la foire colorée
Le violoniste
S’anime
Avec son violon
A la foire bigarrée
Le violon
S’anime
Avec son violoniste
A la foire animée
A Collodi…


Et l’enfant écoute avec attention
Son oncle
Et observe avec passion
Le violoniste
Et son morceau de bois

Et il pense déjà
Que son oncle a bien tort

Le violon n’est pas une matière morte
Si l'on a la foi
Le morceau de bois n'est pas une matière morte 
Si l'on y croit
Le violon est vivant
Si  l'on le pense
 Le morceau de bois est vivant

Si l'on l'écrit.

 « Il était une fois... — Un Roi ! s'écrieront aussitôt mes petits lecteurs. Non, les enfants, vous vous trompez. Il était une fois un morceau de bois »






A Collodi
A la foire colorée
Le violoniste
S’anime
Avec son violon
A la foire bigarrée
Le violon
S’anime
Avec son violoniste
A la foire animée
A Collodi…
 
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire