lundi 21 mars 2016

Mon interview pour le journal LE POINT

Cher Monsieur,

Comme convenu, voici la liste des questions à laquelle je souhaiterais que vous répondiez :

- Que représente pour vous l'Académie française ? Combien de fois y avez-vous postulé ? 

- Vous qui publiez vos poèmes sur Internet, ne trouvez-vous pas que l'Académie est vieille dame ? 

- N'avez-vous pas peur de lasser les académiciens ? 

- Votre travail littéraire mérite-t-il d'être récompensé par l'Immortalité ? 

- Quel poste occupez-vous à l'académie de Poitiers ? 

- Quel regard portez-vous sur vos concurrents ? 

- Et, enfin, qui sont les auteurs qui ont le plus compté pour vous ?

Des réponses courtes seront suffisantes. Je reste à votre disposition pour toute information supplémentaire. 

Bien cordialement,

Nicolas Guégan 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cher monsieur,

J'ai numéroté mes réponses...

1- je suis incapable de vous préciser le nombre de mes brigues et depuis quand d'ailleurs  je brigue. J'ai en effet une mémoire de NEMO. Par contre j'aime l'Académie française comme un prétendant, un prétendant trop amoureux. Même si mes sérénades ne lui plaisent pas encore, je garde espoir toujours ! Mais elle a peur de mes 560 posters d'elle...14 posters* 40 académiciens !*:-SS Angoissant

2- Tout Poète - et encore plus un Poète virtuel comme moi- ne peut qu'aimer l'Académie française -comme Cocteau mon poète préféré du XXième siècle. Seule la génération des mauvais écrivains et des mauvais poètes ne l'aime pas. Les vieux croutons surréalistes, les perruques bobos   la dédaignent, tant mieux, cela fait du coup moins de concurrents et de candidats  ! Et elle ne vieillit jamais comme l'Impératrice de l'EMPIRE DES MECCHAS.  *:P Tirer la langue

3-  J'arriverai à passer les portes du Quai de Conti... Mon coté ATREYU.*;) Clin d’œil

4- Je travaille Poète  pour mon Lecteur et mon Lecteur est immortel.  Et donc pour les académiciens.*>:) Démon

5- Je préfère ne pas parler travail. Mais j'étais censé aller le 09/03/2016 à Paris pour l'examen professionnel d'attaché (Principal NB).  Et ce serait bien  d'ailleurs que mon ministre ordonne à son service de concours  le report de la date de ma convocation. *:( Tristesse Ils ne veulent pas trop à Paris !

6- Je m'entends bien avec Eric Dubois Poète contemporain jovial,   très présent sur les blogs et sur Twitter.  Avec lui il y a une  très bonne ambiance. Valentin Ogier est trop sérieux -mais à cet âge l'on est trop sérieux.- mais très sympathique au demeurant, Olivier Mathieu est olivier Mathieu, les autres candidats je ne les connais pas, ils ne sont pas actifs sur Twitter ou sur   les réseaux sociaux. Et comme les brigues s'y  font maintenant.... *:-h Signe de la main

7- Sur une ile déserte je prends...  la Bible, Homère, Golding -et même son Pinch Martin, Shakespeare, Vigny évidemment, Victor Hugo -surtout s'il y a une falaise, Cocteau, Musset, Thomas Mann et surtout, surtout  les Frères Karamazov.  *:) Heureux Trop de livres *:-& Malade

Si vous voyez des fautes merci de bien vouloir les corriger . Je ne suis pas parfait *:-$ Chut, c’est un secret

Mon poème de la brigue du Fauteuil Djebar

Je brigue Je brigue Et je brigue



Cordialement

DELAPORTE YD
X

1 commentaire:

  1. Académie française : ces hurluberlus qui rêvent de l'habit vert


    http://www.lepoint.fr/culture/academie-francaise-ces-hurluberlus-qui-revent-de-l-habit-vert-03-03-2016-2022565_3.php

    RépondreSupprimer