mercredi 25 mai 2016

A Trèves !



Deux ombres dans le brouillard
Deux ombres
Longent la cathédrale, les tilleuls, le Palais rose
Les grands murs
Dans le brouillard d’octobre
 Frais
Deux ombres
Une mère et un enfant
Se hâtent
De retour du Lycée

A Trèves.


Deux ombres dans le brouillard
Deux ombres
Une mère et un enfant
Se hâtent
Deux ombres
Longent la Croix du  Marché de la Ville
Les grands murs
Dans le brouillard de janvier
Enneigé
Deux ombres
Une mère et un enfant
Se hâtent
De retour du marché

A Trèves.



Deux ombres dans le brouillard
Deux ombres
Longent  la porta Nigra, les vignes, l’amphithéâtre
Les grands murs
Dans le brouillard  d’aout
Chaud
Deux ombres
Une mère et un enfant
Se hâtent
De retour de la Bibliothèque

A Trèves.

Deux ombres dans le brouillard
Deux ombres
Longent  les berges de la Moselle
Les grands murs
Dans le brouillard d’avril
Rose
Deux ombres
Une mère et un enfant
Se hâtent
De retour de l’office

A Trèves.


Et toujours l’enfant
Longe les grands murs
Noirs et brillants
Et en caresse la surface…

Derrière  les grands murs
Il y a surement des gens
Heureux
Comme lui
Se dit l’enfant
Bien protégés
De l’extérieur

A Trèves.

Ah
Être comme eux
A Trèves…

Les grands murs
Des  couvents  de la Ville
Fascinent déjà le petit
A la place des moines
Il  s’imaginerait  bien
A la place de Dieu
Il s’imaginerait tout
Derrière les grands murs
Il imagine déjà sa Cité

A Trèves…


Il est déjà un peu trop philosophe
Soupire sa mère
Quand il l’interroge
Viens, ne traine pas près des murs
Tu vas te salir…
 Et les gens sourient en voyant leur manège
Les Marx sont des notables de la Ville
Et leur fils est déjà brillant pour son âge
Il ira loin
Karl


A Trèves !

1 commentaire:

  1. Total Eclipse Of The Heart - Bonnie Tyler Lyrics

    https://www.youtube.com/watch?v=z_NdBiLlVl8

    RépondreSupprimer