mardi 8 novembre 2016

Abraham Duquesne



 A la tombée de la nuit
Les comploteurs
Ils ont gardé leurs chapeaux verts
A l’intérieur de la maison
Les Comploteurs
Ils mènent palabres animés et boivent
Force bière
Les comploteurs
A la lumière de la chandelle
Ils ripaillent
Force venaison et force gibier
Les comploteurs
A  la lumière de la lune
Ils rêvent d’un jour meilleur
De détrôner le Roi ennemi,  de l’assassiner
Ils   se querellent les Comploteurs
Ils le voient  assigné devant le Peuple
Ou les États Généraux
Jugé ou exécuté
Ils hésitent les Comploteurs...

Et les servantes rubicondes
Et les serviteurs  muets
Passent et vident les plats
A  l’échafaud le Monarque
Ils s’enhardissent
Et se disputent
Querelle d’allemands
Les comploteurs
Aux dernières lueurs finissantes d’une cheminée rougeoyante…

Au coin de la table
Silhouette grise
Le fils de famille lui baille
A s’en décrocher la mâchoire
La discussion va encore durer longtemps
Bataille de citations bibliques et de propos  guerriers
Que c’est rébarbatif
Moins intéressante que des récits de marin
Jason et les Argonautes ou l’Odyssée
Il prend la Bible si imposante du haut de ses treize ans
Et tire au hasard
Le fil doré
Dans les pages du Livres
Tandis qu’ocre éclate une châtaigne en mille lueurs bleutées…

La foule animée jusque là se tait
Chut, silence

1 Samuel 24-1-12…
Entonne le jeune garçon

Les comploteurs  se taisent, prient pour le salut du  Roi et se dispersent vite…

Ouf c’est fini  ils sont partis
C’était trop facile
Triomphant chantonne
 Le petit Abraham Duquesne !.

3 commentaires:

  1. Abraham DUQUESNE

    http://www.museeprotestant.org/notice/abraham-duquesne-1610-1688/

    RépondreSupprimer


  2. 1 Samuel 24:1-12

    David quitte la région du Rocher de la Séparation. Il va s'installer près d'En-Guédi, dans un endroit élevé. Quand Saül revient de la bataille contre les Philistins, on lui dit : « Maintenant, David est dans le désert d'En-Guédi. » Alors Saül prend 3 000 hommes, les meilleurs soldats de l'armée d'Israël. Il va à la recherche de David et de ses hommes. Ils sont en face des Rochers-aux-boucs-sauvages. Saül passe près des parcs à moutons, au bord de la route. Il voit une grotte et il entre là pour se soulager. David est caché au fond de la grotte avec ses hommes. Ceux-ci lui disent : « Voici le moment annoncé par le SEIGNEUR. Il t'a dit : “Un jour, je vais mettre ton ennemi en ton pouvoir. Et toi, tu feras de lui ce que tu veux.” » Alors David s'avance et, doucement, il coupe un morceau du vêtement de Saül. Après cela, le cœur de David se met à battre très fort, parce qu'il a coupé un morceau du vêtement de Saül. Il dit à ses hommes : « Vous me conseillez de tuer mon maître. Que le SEIGNEUR m'empêche de le faire ! En effet, c'est le SEIGNEUR lui-même qui a consacré Saül comme roi. » Par ces paroles, David arrête ses hommes. Il ne leur permet pas d'attaquer Saül. Alors Saül quitte la grotte et il reprend la route. David sort de la grotte après lui. Puis il se met à crier à Saül : « Mon maître le roi ! » Saül regarde derrière lui. David s'incline profondément jusqu'à terre devant lui. Ensuite il dit au roi : « Certains disent que je cherche à te faire du mal. Pourquoi est-ce que tu écoutes ces gens-là ? Tu le vois maintenant de tes yeux : aujourd'hui, dans la grotte, le SEIGNEUR t'a livré à moi. Mes hommes m'ont conseillé de te tuer. Mais j'ai eu pitié de toi et j'ai dit : “Je ne te ferai pas mourir, toi mon maître. En effet, c'est le SEIGNEUR qui t'a consacré comme roi.” Regarde, mon père, regarde ce que j'ai dans la main : un morceau de ton vêtement ! J'ai seulement coupé un morceau de ton vêtement, mais je ne t'ai pas tué ! Donc, tu le vois, je n'ai pas l'intention de te faire du mal, ni de me soulever contre toi. Tu le vois, je n'ai commis aucun péché contre toi. C'est toi qui me cherches partout pour m'enlever la vie."

    RépondreSupprimer
  3. Les guerres de religion - L’enfance d’un protestant - Notre Histoire

    https://www.youtube.com/watch?v=8h3C4tYk5Tk

    RépondreSupprimer