vendredi 23 juin 2017

Charles Péguy



Pour vous endormir les enfants, l’on compte ? Demande le maître de classe.

Les réponses fusent et chantent dans la classe :

-Des moutons
-Des boutons
-Des bonbons
-Des caméléons
-Des saucissons
-Des accordéons
-Des chaises

 Le rythme est rompu.

Des chaises ?

- Pour m’endormir
Je rêve
De chaises
Ce n’est pas banal
Je sais
Une chaise
Des chaises
Toute la cathédrale  de Chartres remplie de chaises
La France
La terre
Le ciel
La mer
Et le monde entier
Remplis de chaises
Et alors
Seulement
Quiet
Je m’endors
Paisiblement.

S’enthousiasme l’enfant perturbateur.

Votre mère rempaille les chaises, c’est normal de rêver de chaise !
La classe rit

L’enfant en rougit de honte.

Ce n’est pas drôle ! Être rempailleur c’est une noble activité.
La classe  rit  encore plus.


-Plein de chaises, partout dans l’univers !
Les mots s’étranglent dans l’enfant.

Cessez de faire le clown, Charles Péguy ! Et les autres ne riez plus ! 

Le Maitre se remet à sa chaise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire