lundi 22 mai 2017

Caliméro Poète




Je sais
Je  larmoie trop vite
C’est trop facile
D’être Poète
Pour cela
Et j’erre triste
Dans la ville
Ou la campagne
Un baluchon rouge à la main
Une coquille d’œuf sur la tête
Mais très vite
Je reviens sur mes pas
Si Apollon m'en  prie
Quelques vers et je ris
Il est malin
Le dieu blond
Apollon
Pour me faire  changer
D’avis
Gentil Apollon…



Je sais
Je  larmoie trop vite
C’est trop facile
D’être Poète
Pour cela
Mais je ris
Aussi vite
Cela me sauve
Maudit Apollon
Il me distrait
A la main
Un verre de Champomy
Ou une tartine de Vache qui rit
Mon humeur varie
 Heureusement
Ou
Malheureusement
C’est ainsi
Dans les larmes
Ami ou ennemi
Dans les ris
Apollon…



Je sais
Je  larmoie trop vite
C’est trop facile
D’être Poète
Pour cela
Je pince les cordes de ma Lyre
Au gré de mon humeur
Ou du Soleil
Ou de la pluie
Ou du vent
Ou de ma mie
Ou de mes amis
Ou de ton inspiration
Je pleure et je ris
En même temps
Merci Apollon...


Je sais
Je  larmoie trop vite
C’est trop facile
D’être ton  Poète
Pour cela
Apollon
Mais aussi
Parfois ton mi
Est faux
Trop faux
Trop injuste Apollon
Corrige ta note
Quand même
Je suis ton Poète
Malgré toutes les adversités
Apollon 
Je te suis 
Malgré tout

Caliméro Poète….

1 commentaire:

  1. Calimero .generique . 1974

    https://www.dailymotion.com/video/x1z6nz6_calimero-generique-1974_tv

    RépondreSupprimer