vendredi 9 mars 2018

Cassé !



Poète
Je te vois venir
S’exclame un petit génie blond
En colère
S’exclame le Génie de la ville de PONS
Tempétueux
En s’adressant à moi
Me promenant autour du donjon
De la ville
D’ Agrippa d’Aubigné.

Je te vois venir
Mauvais rimailleur
Échoué
Prétendant aux Fauteuils de l’Académie française
Je te vois venir
Ou plutôt repartir
S’exclame le petit génie
Dépité.
Me tendant
Ma demande de mutation.


Quoi tu es là depuis quatre ans
Et tu rêves déjà de nouvelles contrées
Et tu rêves déjà de nouveaux pays
Capricieux Poète
Tu ne mérites pas
Que je t’héberge
Dans ma bonne ville

Quoi mon donjon ne te plait pas ?

Quoi Apollon dans cette contrée t’ennuie déjà ?

Croasse
Mon petit génie blond
Enervé.

Et ne te mens pas
Et ne mens pas
Quand vas-tu t’installer
Durablement
Quelque part
Pour de bon
Misérable Poète ?

Et il était tellement en colère
Que je ne pouvais pas placer
Un mot
Il n’avait pas tort
Le petit Génie de la ville de PONS.

A peine installé
Dans un endroit
Je rêve déjà de repartir

Cela fait de bonnes poésies mélancoliques!

Et je m’apprêtais à lui répondre
Quand même
Quand il m’a coupé
La parole

Et ne me sors pas  un ascendant Poissons
Ni un Neptune
Dans la Maison du Sagittaire
De derrière les fagots
 Astrologue
Quand cela t'arrange
Toujours de mauvaise foi
Poète!

Et le petit génie de s'envoler
Me laissant seul
Me promenant autour du donjon
De la ville
D’ Émile Combes.


Je n’ai plus rien dit
Alors
Dans ma bonne ville
Cassé!

           

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire