jeudi 3 mai 2018

Sufficit cuique diei malitia sua.


Sufficit cuique diei malitia sua.

Poète
Ne te fatigue pas
C’est relâche
C’est jour
D’élection
A l’Académie française
Lâche ta poésie régressive
Paresse
Plutôt
Comme la Seugne
Dans les verts pâturages
Du Seigneur
Ou plonge- toi
Dans les pampres de Bacchus
Ou bien mieux
Prends
Plutôt
Ces jolis
Macarons
Ils sont très bons
Et excellents
A Pons
Normal
Ils riment
Dit ce matin
Le terrible dieu
Blond
Me dit ce matin
Le cruel
Apollon
En me tendant un paquet de macarons
Mignons.

Sufficit cuique diei malitia sua.

Quantité de sucre glace
Égale
A la quantité d’amande
Combien
Le macaron mignon
Ressemble
A ma poésie
Et comment chacun
Chatoie
Tous différents
Cristallins
Tous semblables
Ce matin..


Et je me préparais à sortir
Une de mes poésies macaronesques
Habituelles
Et je commençais
A implorer le dieu blond
Une inspiration ouragan
Quand Apolllon
Sèchement
M’a dit

Non
Poète

Pas
Ce matin

Pas
A l’aube

Pas aujourd’hui

Pas de poésie macaronesque !

Sufficit cuique diei malitia sua.


Garde ta bonne humeur
Pour ce soir
Garde ta poésie
Ce soir
Tu vas encore pleurer
Zéro voix au Fauteuil Philippe Beaussant…

Médite plutôt
Poète
Sur cette citation


Sufficit cuique diei malitia sua.

Ah le terrible dieu ne veut pas de poésie macaronesque
Mais malin
M’a bien inspiré
Ce matin
Une poésie macaronique.
Il n’est pas si méchant
En fait
Apollon

Sufficit cuique diei malitia sua.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire