vendredi 19 juin 2015

Napoléon !

"Si l'on proscrit mon cadavre, comme on a proscrit ma personne, que l'on me refuse un peu de terre, je souhaite que l'on m'inhume auprès de mes ancêtres dans la cathédrale d'Ajaccio, en Corse."



Repose  ici  enfant doué
Repose  ici  parmi les tiens
 Avec les tiens, avec Doumé 

Dans ta cathédrale, ici
Dans ta cathédrale, ici 

Que les putti sonnent et sonnent ici
Et resonnent et resonnent ici

Napoléon, Napoléon

 De leurs trompettes, de leurs trompettes  

Napoléon, Napoléon

De leurs trompettes, de leurs trompettes  

Napoléon, à Ajaccio

 

Napoléon !




 Dans notre cathédrale il repose

Dans notre cathédrale, cathédrale 

Dans notre cathédrale, cathédrale 

A jamais lion  immortel
A jamais Corse, à jamais corse 

Au ciel, ici,  avec les tiens

Que les putti sonnent et sonnent ici
Et resonnent et resonnent ici



Napoléon, Napoléon

 De leurs trompettes, de leurs trompettes  

Napoléon, Napoléon

Napoléon, à Ajaccio




Napoléon !

2 commentaires:

  1. @YDENISDELAPORTE

    Je composais Napoléon sur José Luccioni - L'ajaccienne https://youtu.be/02Nqx9EykKg via @YouTube@adriendlpbr @adriendlpbr

    RépondreSupprimer
  2. Réveille-toi ville sacrée
    Entends l'orgueil et ton amour
    La Sainte Famille est rentrée
    Les exilés sont de retour
    Les exilés sont de retour
    Oh les voici, victoire! Victoire!
    Qu'il soit fêté dans sa maison
    L'enfant prodigue de la gloire
    Napoléon, Napoléon
    L'enfant prodigue de la gloire
    Napoléon, Napoléon

    Plus tard après les pyramides
    Dans nos murs il revint encore
    Avec les mameluks, les guides
    Lannes, Murat, l'état-major
    Lannes, Murat, l'état-major

    Lui, portait la capote grise
    Le sabre turc, le chapeau long

    Avec cette seule devise
    Napoléon, Napoléon
    Avec cette seule devise
    Napoléon, Napoléon


    A genoux citoyens et frères
    Son ombre descend parmi nous
    Dans Ajaccio, sur nos pierres
    Citoyens, frères, à genoux
    Citoyens, frères, à genoux
    Que sur nos places, dans nos rues
    L'on n'entende plus que ce nom
    Du fond du cœur jusque aux nues
    Napoléon, Napoléon
    Du fond du cœur jusque aux nues
    Napoléon, Napoléon
    plus tard après les pyramides
    Dans nos murs il revint encore
    Avec les mameluks, les guides
    Lannes, Murat, l'état-major
    Lannes, Murat, l'état-major

    Lui, portait la capote grise
    Le sabre turc, le chapeau long
    Avec cette seule devise
    Napoléon, Napoléon
    avec cette seule devise
    Napoléon, Napoléon

    RépondreSupprimer