vendredi 9 octobre 2015

Tu fus!


Ce matin
Un gentil lutin
Bouclé
Pleurait
Au seuil de ma porte
Et je contemplais
Marri
Son chagrin

Désolé!

Ah génie
Ne pleure plus
Que faire pour te consoler
Étrange lutin
Qui encombre mon escalier

De flots de  larmes ?

Ah maudit Poète
Toujours tu me proscris
Toujours tu m’évites
Toujours tu me tues
A ne jamais m’utiliser
Je m’étiole
Fée

Je me meurs…

Ne m’abandonne pas
Maudit Poète
Use-moi
Méchant Poète
Rends-moi
Utile

Peintriot de vers

Tu le sais
Pourtant
Je vaux bien
Le présent
Ou le Passé Composé
Alors
Fais ton devoir
Poète
Ou
Prétendant
Aux fauteuils de l’Académie française

Fais ton devoir!

Ah
Sa peine m’a touché
Mon gentil génie larmoyait
Et je veux tant le contenter
Aussi
Et je relisais mon poème
Plein d'espérance
Et je l’y cherchais
En vain
Et je pleurais
Encore plus chagriné
Que  lui
Je ne le trouvais pas
Je ne l'y trouvais pas
Le lutin avait raison de me maudire
Et je mêlais mes larmes aux siennes
Pauvre temps  bouclé
Pauvre Passé Simple

Tu fus!

A ces mots
Enfin
A cette exclamation
Le Passé Simple a souri

Enfin!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire